C’est la rentrée !

La sonnerie de l’école a retenti, et nous voila reparti pour une nouvelle année…

Et comme chaque année, nous voyons nos petits bouts s’avancer dans la cour de recréation avec un sac à dos, bien trop lourd pour eux !! Ce problème persiste depuis des décennies, le poids excessif du cartable n’est pas sans conséquences sur la croissance de nos enfants.

Un cartable trop lourd, peut entrainer des douleurs de dos, d’épaule, de cou, de la fatigue ainsi qu’une mauvaise posture pouvant aggraver une scoliose par exemple.

Le poids du cartable, est un problème de santé publique !!!! 2 enfants sur 3 se plaignent de douleurs de dos durant leur scolarité.

Depuis quelques années, le ministère de l’éducation nationale essaye de mettre en place des solutions notamment grâce au numérique, à la diminution des fournitures et du poids des manuels. Mais ces mesures ne sont pas suffisantes.

Un élève de CE1 porte jusqu’à 20% de son poids (soit un cartable pesant en moyenne 8kg), alors que dans l’idéal, il ne devrait atteindre que 10% du poids de l’enfant au maximum.

Voici quelques conseils:

  • choisir un cartable adapté: bretelles larges et épaisses, renfort dans le dos, coutures résistantes …
  • éviter le sac en bandoulière qui peut causer des douleurs au niveau des épaules, du cou et des bras
  • éviter le cartable à roulettes car nous avons tendance à le charger plus, et notre enfant effectue des mouvements de torsion pour le tirer
  • porter le sac sur les 2 épaules
  • bien remonter les bretelles, afin que le sac soit au mieux plaqué contre le dos de votre enfant

Attention, le port d’un cartable trop lourd ne va pas être à l’origine d’une scoliose mais va en aggraver les conséquences et pourra être à l’origine de douleurs chroniques.

Une bonne prévention et un bon diagnostic sont essentiels afin de lutter contre les douleurs chroniques et la scoliose.

Il est donc intéressant de bien observer la posture de votre enfant (épaule plus basse que l’autre, dos voûté…) et de l’emmener faire un bilan chez l’ostéopathe.

Celui ci pourra le rediriger vers de la kinésithérapie. La collaboration de ces 2 professions est très intéressante, amenant des solutions efficaces face à ce problème.

Ostéopathiquement vôtre,

Pauline Thery

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s